Pourquoi l’épanouissement sexuel est important ?

Je pense très certainement que l’épanouissement sexuel est important, voire primordial, quelle que soit la sexualité envisagée et vécue. Ceci signifie qu’une absence de sexualité, si elle est vécue de manière épanouie, rentrerait selon moi dans les critères de l’épanouissement sexuel. Cet épanouissement au sens large permet en fait une « prise de contrôle » positive sur son corps, son vécu physique et une liberté au regard de ce que chacun(e) souhaite pour lui / elle en termes de pratiques sexuelles.

D’autre part, des études ont montré que la sexualité vécue de manière épanouie était bonne pour la santé. Elle constitue en effet une activité physique qui nous maintient en forme et ses actions indirectes (libération d’hormones et neuro-hormones, réduction du stress) renforcent également notre système immunitaire et nos défenses naturelles. On sait également qu’avoir une sexualité épanouie a des retentissements sur notre santé mentale et nous préserve en partie des troubles de l’humeur et de l’anxiété notamment.

Avoir une sexualité épanouie, c’est souvent la vivre en harmonie avec un / une partenaire (dans la majorité des cas). La dimension relationnelle est bien sûr primordiale pour se sentir épanoui(e) dans sa vie et la sexualité quand elle est elle-même épanouie permet cela. Elle vient donc renforcer les liens du couple et comme le couple heureux est généralement perçu comme un appui stable et solide dans la vie d’une personne, cette sexualité épanouissante devient une condition de ce bonheur conjugal.

Rappelons ici que les 3 piliers fondateurs du couple sont l’amitié, les sentiments amoureux et la sexualité. Bien sûr, avoir 3 piliers de largeurs égales tout au long de la vie est sûrement une utopie. Et à certaines périodes, seul l’un ou l’autre de ces piliers constitue une base fidèle. il arrive aussi que la sexualité ne soit jamais perçue comme pilier du couple ou vienne à disparaître et dans ce cas, on est plutôt dans un style de couple amical ou pragmatique… et qui peut également très bien fonctionner ! Il n’y a pas ici de normes de couples à suivre absolument.

En tous les cas, la sexualité épanouie rassure et permet également le renforcement de l’estime et de la confiance en soi.

Si l’on se place maintenant du point de vue des personnes qui viennent me consulter car elles ont justement des troubles dans leur sexualité -ce qui la rend non épanouissante- on voit bien que les problèmes qui en découlent sont nombreux… Une sexualité non épanouie retentit invariablement sur le couple, sur l’estime que l’on se porte (« suis-je normal(e) ? »), sur la confiance en soi (« suis-je à la hauteur ? »), sur la confiance en l’autre (« est-ce qu’il / elle me désire ou m’aime encore ? ») notamment. Bientôt, surviennent disputes, conflits et perte de confiance.

Je pense donc que l’épanouissement sexuel est une clé de la santé sexuelle et que comme le spécifie l’OMS, la santé sexuelle, ce sont aussi des droits :

1- Le droit de jouir du meilleur état de santé sexuelle possible grâce à l’accès aux services médicaux spécialisés en matière de santé sexuelle et de reproduction

2- Le droit de demander, d’obtenir et de transmettre des informations ayant trait à la sexualité

3- Le droit à une éducation sexuelle

4- Le droit du respect de son intégrité physique

5- Le droit au choix de son partenaire

6- Le droit de décider d’avoir une vie sexuelle active ou non

7- Le droit à des relations sexuelles consensuelles

8- Le droit à un mariage consensuel

9- Le droit de décider d’avoir ou de ne pas avoir des enfants, au moment de son choix

10- Le droit d’avoir une vie sexuelle satisfaisante, agréable et sans risque.

Le 5e, 6e, 7e et 10e droits faisant directement référence à l’épanouissement sexuel dont il est question ici.